Vous êtes ici : Accueil > Espaces verts > zero phyto

Formulaire de recherche


EN ROUTE VERS LE ZERO PHYTO :
La loi prévoit la mise en place de l’objectif «zéro phyto» dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017. L’Etat, les collectivités territoriales et les établissements publics auront donc très prochainement l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, promenades et les voiries relevant du domaine public ou privé.
Puis, au 1er janvier 2019, la mise sur le marché, la délivrance, l’utilisation et la détention des produits issus de la chimie de synthèse pour un usage privé seront également prohibées pour les particuliers.
Jugés longtemps indispensables, les herbicides sont désormais au centre des préoccupations environnementales. Tous les utilisateurs  se mobilisent pour mettre en œuvre des solutions alternatives à leur remplacement. Les risques encourus sont liés à des effets de toxicité et les données disponibles confirment que l’exposition à la campagne est deux fois plus importante qu’en ville.

A Revigny, le service technique a en charge plusieurs dizaines d’hectares d’espaces verts et 26 kilomètres de voirie.  Les plus petites quantités de produits phytosanitaires contribuent à une pollution des ressources en eau (nappe et/ou cours d’eau). Or, notre commune puise dans ces mêmes ressources pour son alimentation en eau potable.
 
 
C’est ainsi que depuis 2013, notre ville s’est engagée dans une démarche «propre» limitant l’usage d’engrais et de pesticides en faveur de techniques écologiques.  Désherbage mécanique et manuel, tout autant de pratiques mises en œuvre comme alternatives aux produits chimiques. La municipalité s’est dotée de deux désherbeurs mécaniques :
  • L’un à brosses : sa compacité alliée à sa maniabilité lui permet de se glisser entre les nombreux intervalles urbains sur des étendues imperméables, dures (enrobés, trottoirs, etc…). Il laisse un endroit nettoyé, dénué de substrat limitant la pousse des herbes indésirables,
  • Le second à lames et à griffes est conçu pour les lieux perméables stabilisés, sablés ou allées gravillonnées. Il permet l’arrachage, le ratissage des déchets et affine la surface. Un rouleau de grand diamètre recompacte l’ensemble et une finition s’effectue par la traîne métallique qui enlève et collecte la matière organique des graminées.
 Le coût initial de l’achat du matériel est rapidement amorti par un important gain de temps de travail puisque ces lieux nécessitent un entretien réduit, sans parler des économies liées à l’achat des produits. Enfin, point essentiel, ces actions sont bénéfiques pour la qualité de l’eau et pour la santé du personnel.